Nikon Plaza

Ouverture du Nikon Plaza : au bonheur des Nikonistes

La semaine dernière (c’était le 30 janvier), Nikon France a ouvert son nouveau centre de conseils/formations/expositions/vente/SAV, le bien nommé « Nikon Plaza » au 99 boulevard Raspail, à Paris. Fini le boulevard Beaumarchais, bienvenue dans les beaux quartiers de la Rive Gauche. 

https://www.instagram.com/p/BeqckQFlnTv

Au-lieu de « La Photo c’est bon, mangez-en« , j’aurais dû choisir comme sous-titre pour ce blog : « Ceci n’est pas un blog sur Nikon« . Et comme Jean-Chistophe fait déjà cela très bien pour les passionnés de Nikon, je ne vais quand même pas lui couper l’herbe sous les pieds. Toujours est-il que je n’y suis pour rien si je parle beaucoup de Nikon ici – il paraît que aime bien châtie bien – et que l’appellation « Nikon Plaza » m’inspire une quantité incroyable de mauvais sous-titres aux références douteuses dont troisque je vais vous épargner ci-après :

  • « Nikon Plaza : Nouveau look pour une nouvelle vie »
  • « Recherche appartement ou nouvelle maison : Nikon Plaza, l’agence qu’il vous faut »
  • « Nikon Plaza : un lieu pour  gouverner tous, un lieu pour les trouver tous, un lieu pour les emmener tous, et sur la Rive Gauche les lier » (puisqu’il n’y a pas que M6 dans la vie)

Mais finalement, la meilleure formulation est peut-être celle de Benoît de Dieuleveult « At the heart of the image, at the heart of Paris » (« Au cœur de l’image, au cœur de Paris », pour celles et ceux qui ne parlent pas l’anglais).

Benoît de Dieuleveult, président de Nikon France
Benoît de Dieuleveult, président de Nikon France, posant devant l’un des écrans du Nikon Plaza.

De retour chez Nikon France depuis 2015, après deux ans d’exil chez Electrolux France, Benoît de Dieuleveult est donc à l’origine, en sa qualité de président, du lancement de ce nouveau Nikon Plaza, le premier de ce genre en Europe puisqu’il en existe déjà en Asie. Il s’agit même de l’une des toutes premières décisions qu’il a prise et qu’il s’était bien caché d’évoquer lorsque je l’avais rencontré pour la première fois lors du Salon de la Photo 2015.

L’idée du Nikon Plaza est assez simple : réunir en un seul lieu le service aux professionnels, un point de vente, un centre de formation, un point SAV, un lieu d’exposition et d’échanges autour de l’univers Nikon. Et si cela a pris deux ans, c’est parce que, comme l’explique Benoît, il y a le temps réel, le temps industriel, et le temps immobilier. « Il a d’abord fallu vendre le droit au bail de l’Espace Nikon du boulevard Beaumarchais et les deux Nikon School, celle de la rue Amelot et celle du passage River, afin de déterminer notre budget et envisager les possibilités. Et cela a pris un temps non négligeable. » énonce-t-il dans un premier temps. « Trois lieus, c’était beaucoup trop, donc il fallait centraliser tout cela… dans tous les sens du terme. » Nikon quitte donc l’épicentre photographique de Paris pour se rapprocher du centre géographique de la capitale, puisque le Jardin du Luxembourg n’est qu’à quelques pas.

Inauguration Nikon Plaza
Le Nikon Plaza, un lieu où on peut rencontrer Nikon France, mais aussi des journalistes, photographes et influenceurs buveurs d’eau plate. Mais pas que.

Outre ce que vous trouviez déjà à l’Espace Nikon et à la Nikon School, la petite nouveauté de ce Nikon Plaza est qu’il pourra régulièrement se transformer en lieu d’exposition. Exposition de photographies, bien sûr, et de matériel. La grande fierté très geekesque de Benoît, ce sont ces écrans géants sur lesquels pourront défiler des images capturées par les membres du Nikon Club. « Il suffira, via la tablette associée, de choisir le boîtier et/ou l’objectif désiré et l’écran affichera une sélection d’images capturées avec ce matériel postées par la communauté du Nikon Club » détaille Benoît. « Ici, pas de triche, pas d’images officielles crées pour l’occasion par la communication officielle de Nikon : nos clients pourront découvrir du vrai contenu, qui correspondront à l’utilisation de nos boîtiers et objectifs dans la vie réelle, créé par des passionnés comme eux.« 

Thomas Maquaire
Thomas Maquaire (fatigué mais heureux, comme après un accouchement), entré chez Nikon France en 2002, chef produit de 2004 à 2013, est à la tête de la Nikon School depuis 2013. C’est donc en toute logique que les rênes du Nikon Plaza lui ont été confiées.

Et pour le SAV ? Il s’agira d’un « speed SAV », pour reprendre les termes de Benoît. Sur place, il sera possible de faire nettoyer son capteur, procéder à quelques menus réglages, mais les opérations lourdes continueront à se faire au siège de Nikon, à Champigny-sur-Marne. Là bas, 14 techniciens de haute volée disposent de tout le matériel nécessaire pour les interventions plus complexes, comme les remplacements de capteurs et d’électronique, les réparations d’objectifs, et plein de choses joyeuses auxquelles j’aimerais bien assister un jour – non, ceci n’est pas un message subliminal à l’intention de Nikon France. A-bso-lu-ment-pas, ce n’est pas mon genre.

Line Up Nikon
Non, ceci n’est pas ma bibliothèque. Mais je ne serais pas contre…

Et pour la suite ? Oh, laissez donc le Nikon Plaza prendre son envol, ce qui ne devrait pas être bien compliqué. Et s’il ne s’agit pas réellement du seul centre en France où une marque propose à la fois de la vente, des expositions et du SAV (après tout, Leica France dispose depuis bien plus longtemps de son Store rue du Faubourg Saint-Honoré complété par l’instution qu’est la Maison du Leica boulevard Beaumarchais), il est vrai que c’est l’un des plus beaux témoignages de reconnaissance et de dévouement qu’un constructeur peut envoyer à sa communauté. Et pour la suite ? Là, dans l’immédiat, Nikon travaille très étroitement avec un partenaire français afin de mettre en place rien de moins que le plus grand studio photo du monde (oui oui, du monde !), partenaire pour lequel Nikon France développe des robots de prise de vue (oui oui, des robots !), qui devraient être opérationnels dans les mois à venir. Mais ça, je vous en reparlerai en temps et en heure voulus.

Bon, du coup, je suppose que pour une fois, le titre « Welcome Home » de Radical Face, prend tout son sens pour conclure cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *